Le Magazine de la Société Astronomique de France

#103, Mars 2017, vol.131

couverture mars 2017

sommaire

Actualités

En collision Abell 3411 et Abell 3412. - Les galaxies "déshabillées" beaucoup plus efficacement qu'on le pensait. - Le rayonnement des pulsars expliqué. - Quand le champ magnétique lunaire s'est-il éteint ? - Curious Marie, les isotopes de l'uranium et le processur-r. - Un destin lumineux pour un couple stellaire?

Spatial

La Chine prépare le vol habité lunaire.

Galileo entre en service.

Zoom

CoRoT, une mission bien remplie.

Cosmologie

La recombinaison et le rayonnement cosmologique.

Histoire

Collaborations franco-roumaines en astronomie.

Cadrans solaires

Basho Hidokei, un cadran solaire japonais traditionnel.

Observer le ciel

L'observatoire où le Soleil ne se lève jamais.

Globe at night 2017

Associations

Le club d'astronomie d'Antony

Et aussi

Portraits célestes - Éphémérides de mars 2017 - Agenda. - Bibliothèque. - Courrier des lecteurs

 

 

 

.

3e dimension

CoRoT, une mission bien remplie.

Annie Baglin, Kevin Belkacem ,Sylviane Chaintreuil, Magali Deleuil, Tien Lam-Trong et l'équipe CoRoT

La mission CoRoT, concue pour mesurer avec précision les variations du flux lumineux des étoiles pendant de longues périodes, est un instrument majeur pour l'étude de la physique stellaire et les exoplanètes. Les auteurs décrivent les défis auxquels ils ont dû faire face et les choix techniques ayant présidé à sa conception et qui pourront servir de guide à de nouveaux projets. Les méthodes de traitement sont explicitées ainsi que le mode de récupération des données, accessibles à tous. Le renouveau de la physique stellaire est mis en valeur, ainsi que le nouveau domaine d'application pour la sismologie : l'étude de la structure et de l'évolution de notre Galaxie. Une autre partie traite des nouvelles exoplanètes découvertes et des recherches sur les naines brunes et les planètes géantes. Enfin les deux missions héritières de CoRot, Cheops et Pluto sont présentées.

pollution lumineuse

La Chine prépare le vol habité lunaire

Philippe Coué

Année aprés année, le puzzle du programme habité lunaire chinois se complète et montre progressivement l'étendue des activités en cours dans ce domaine. Si l'on intègre le programme d'exploration de la Lune, Chang'E comme précurseur, elles sont déjà considérables. Dix ans après les premières ébauches, le programme de vol habité arrive à mi-parcours. L'envoi des premiers matériels vers la Lune est prévu pour 2030.

pollution lumineuse

Le rayonnement des pulsars expliqué

Suzy Collin-Zahn

Les pulsars, étoiles à neu-trons formées lors de l'ef-fondrement du cœur d'une étoile massive, ont été découverts il y a cinquante ans grâce aux faisceaux périodiques du rayonne-ment radio. Les pulsars émettent également des faisceaux de rayons gam-ma de haute énergie ainsi que du rayonnement X. Des études détaillées montrent que la géométrie relative de l'axe de rotation, de la ligne de visée et de la direction du pulsar déterminent entièrement l'apparence des nébuleuses associées et les rayonnements qui nous parviennent.

 

pollution lumineuse

Collaborations franco-roumaines en astronomie.

Magda Stavinski

l'Astronomie roumaine, est née et s'est dévelop-pée en collaboration a-vec l'astronomie françai-se. Dès le XVIIe siècle, des hommes de scien-ces de Valachie (qui recouvre la Roumanie) ont été envoyés en Eu-rope pour se former. Au XIXe siècle de nombreux scientifiques rou-mains sont venus en France pour préparer leur thèse. Parmi eux, 3 astrono-mes Spiru Haret, Cons-tantin Gogu et Nicolae Coculescu se sont dis-tingués. L'observatoire de Bucarest est fondé en 1908, N. Coculescu en fut le premier directeur. Depuis, les collabora-tions n'ont jamais cessé.

Saint-Aubin

L'observatoire où le Soleil ne se lève jamais

Jean-Claude Merlin

Grâce à l'amélioration des performances des réseaux informatiques, tout observateur même débutant, peut obtenir en quelques minutes l'image en couleur de sa nébuleuse préférée avec un télescope situé en Californie ou en Australie. Cet article présente plus précisément les possibilités de Itelescope.net, site particulièrement perfor-mant regroupant quatre stations, deux aux Etats-Unis, une en Espagne et une autre en Australie. Plus de 10000 observateurs utilisent ce site.

Sphère armillaire

Le club d'astronomie d'Antony.

Nicolas Sigrist

Le club d'astronomie d'Antony, association créée en 1981, est destiné à promouvoir l'astronomie auprès d'un large public. Des interventions en milieu scolaire, des conférences spécialisées en astrophysi-que sont régulièrement programmées. Des séances d'observations sont organisées sur la terrasse du club à Antony, près d'Ablis ou encore à l'observatoire Jean-Marc-Solomon, en pleine forêt de la base de loisir de Buthier où un télescope de 600mm est loué pour l'occasion. Si vous habitez près d'Antony, prenez contact avec ce club très performant.

Dragon

La recombinaison
et le rayonnement cosmologique

Denis Priou

Dans cet article, le cinquième de la série de cosmologie, l'auteur nous décrit le rayonne-ment cosmologique, rayonnement fossile emplissant tout l'espace observable. Découvert en 1965, par A. Penzias et R. Wilson, il se présente sous la forme d'un rayonnement micro-onde à 2,725 K. Les proces- sus de formation de ce rayonnement sont explicités avec beaucoup de soin. L'auteur montre l'importance de son étude.

ASA Direct Drive

Quand le champ magnétique solaire
s'est-il éteint ?

Frédéric Deschamps

Le champ magnétique lunaire actuel est un champ fossile lié à l'aimantation d'une partie de la croûte, elle-même induite par un champ global ancien et aujourd'hui disparu. La date à laquelle ce champ magnétique s'est éteint est encore mal connue. L'étude d'anomalies magnétiques sélection-nées dans les meilleures données des sondes Lunar Prospectector et Kaguaya permettent de faire apparaître des situations très contrastées.